Une histoire de contrôle

Cédric en avait marre de cette cruche. A chaque fois qu’il lui faisait l’amour elle poussait des petits cris aigus horripilants qui lui vrillaient les oreilles. Et pourtant il l’aimait, elle était bien gentille, certains diraient même docile. Ils étaient mariés depuis quatre ans et il en avait investi, du temps pour la dresser à ses moindre désirs ! Les petits cris étaient la seule fausse note, il n’avait pas réussi à gommer cette mauvaise habitude et cet échec lui pesait.Mais il ne s’avouait pas vaincu. Toujours à l’affut d’une solution à son problème il était entré dans le nouveau sexshop qui venait d’ouvrir ses portes à deux pas de son travail et avait demandé conseil à Roger, le propriétaire des lieux. Ce dernier fût surpris par sa demande, il lui avoua qu’il n’avait jamais entendu une telle demande. « En général, avait-il ajouté avec un sourire narquois, les clients viennent m’acheter de quoi faire crier leur partenaire, pas le contraire. » Mais c’était un homme inventif, plein de ressources et qui s’y connaissait. Il avait guidé Cédric dans une allée un peu à l’écart des grand rayonnages colorés de godemichets et vibromasseurs en forme de bananes, carottes et autres légumes suggestifs tout en lui expliquant qu’il y avait deux façons de résoudre son problème.

Le rayon fétichiste tranchait avec les allées colorées de rose, vert, jaune et violet. Dans cette partie du magasin un peu à l’écart des produits « grand-public » les accessoires présentés étaient tous noirs. Roger prit une petite boite sur le rayonnage.

— Notre kit Hélène Keller composé d’un bâillon boule en cuir et d’un masque en satin doux à 19€95, dit-il en ouvrant la boite. Il lui montra le bâillon boule. « Une fois équipée de cet accessoire votre femme ne pourra plus articuler un seul mot. Il y a cependant une petite incertitude sur l’efficacité : le bâillon l’empêchera de parler ou de crier, mais elle pourra encore couiner. »

En vendeur aguerri, Roger ne lui laissa pas le temps de réfléchir plus de quelques secondes. Il se dirigea vers un autre article.

— Un peu plus cher mais cette fois très efficace, nous avons les pinces à tétons en laiton chromé de notre gamme Madonna. Elles sont équipées d’une chainette aussi élégante que solide. L’utilisation est fort simple, il s’agit de clipper les pinces sur les tétons de votre femme. Quand elle se mettra à crier il vous suffira alors de tirer un petit coup sec sur la chainette pour qu’elle arrête de crier car c’est bien connu, dit-il avec un large sourire, que les grandes douleurs sont muettes. Elles sont à vous pour la modique somme de 49€95. Vous ne serez pas déçu !

Cédric opta pour l’efficacité et acheta les pinces. « Je vous fais confiance », dit-il à Roger en lui demandant d’emballer son achat avec un papier cadeau. Il arrivait toujours à faire accepter les nouveautés à sa femme en les faisant passer pour des présents. Elle avait été élevée dans l’idée qu’un cadeau ne se refuse pas et il savait en profiter. Il en était sûr, elle se sentirait obligée de faire honneur aux pinces, il n’aurait même pas à la persuader.

Le soir venu, elle était nue dans le lit conjugal. Comme il l’avait prévu elle ne s’était pas fait prier pour essayer son cadeau, ses tétons malmenés par les pinces étaient saillants et durs. Cédric se sentait excité comme jamais sans savoir si cela tenait à la vue des pinces en laiton qui mordaient les tétons ombiliqués de sa femme ou à la presque certitude qu’enfin il n’entendrait plus ses cris stridents. Il frôla le métal du bout des doigts, saisit la chainette et tira légèrement. Elle avait mal, il le voyait, mais elle ne cria pas. Cédric sourit. Confiant après ce premier test concluant, il pouvait maintenant passer aux choses sérieuses et tester toutes les nouvelles possibilités qu’offraient les pinces à tétons. Après-tout, si Roger lui avait dit que ce n’était pas pour le silence que ses clients achetaient ses articles, c’est donc qu’ils avaient d’autres utilités. La nuit était à lui pour les découvrir !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s