La conséquence inattendue

L’idée lui était venue en lisant les documents relatifs à son nouveau travail et très vite — les conversations autour de la machine à café aidant — elle avait enchanté tous ses collègues. Comment le législateur n’avait-il pas vu les dérives potentielles d’une telle loi ? Non, pas potentielles : certaines ! Cela le dépassait… parce qu’en ce qui le concernait, il lui avait suffi de lire une seule fois l’article 2 aliéna b de la charte sur la surveillance généralisée pour que l’idée germe, presque d’elle-même :

« Toutes les conversations seront écoutées mais toutes ne seront pas gardées. »

Cette phrase, Julien ne l’avait tout d’abord pas comprise, lui qui avait été biberonné au développement durable toute sa vie. Jeter une matière première d’une valeur inestimable !? Et le recyclage, alors ? s’était-il indigné en son for intérieur. Le développement durable, c’est au quotidien et dans tous les aspects de la vie ! Fort de cette conviction, au lieu de les jeter il avait commencé à recycler les données récoltées en les vendant au plus offrant tout en ayant la conscience tranquille : comme le stipulait le règlement, il ne gardait rien après la transaction.

Ses collègues avaient tous adhéré à l’idée et chacun s’était approprié une spécialité dans ce business lucratif : Kevin vendait du secret défense aux puissances étrangères, Nina s’occupait des infos permettant de faire chanter les époux infidèles, Laurent revendait des numéros de comptes bancaires et des mots de passe de citoyens anonymes… Les possibilités étaient illimitées. Quant à Julien, son truc à lui c’était le Porno Auditif : il recyclait les conversations osées chez YouListen, un YouPorn créé au départ pour les malvoyants et qui avait vu sa fréquentation exploser avec la loi sur le renseignement et l’ouverture du marché noir des enregistrements amateurs. Ce matin-là, Julien enfila son casque pour écouter « la pêche » des dernières vingt-quatre heures. C’est ainsi qu’il appelait les résultats du filtrage des données. Filtrage qui lui permettait, grâce à un algorithme puissant, d’isoler les conversations qui l’intéressaient directement. Il prit une gorgée d’un café brulant, se cala sur son fauteuil et appuya sur « play ».

Les premiers enregistrements n’étaient pas bien passionnants, rien que du très classique, et Julien classa presque machinalement chaque bande-son dans la catégorie idoine : Secrétaire, Sodomie, Fellation — celle-là était de très bonne qualité, les bruits de succion étant très bien restitués — Gays, MILF… ceci afin de monnayer le tout au juste prix. Son café était froid depuis un moment quand un rush éveilla son attention. Il n’avait jamais entendu une chose semblable, à tel point qu’il buta sur le choix de la catégorie dans laquelle ranger l’enregistrement. La femme y appelait son partenaire « mon torero fougueux » tandis qu’il lui promettait de « fourrer son rouleau de printemps ». Pendant un instant, il se demanda si YouListen allait créer une catégorie « surnoms ridicules » pour un seul enregistrement ou s’il arriverait même à le vendre. Les deux protagonistes s’en donnaient à cœur joie dans les petits noms et jeux de mots douteux, s’échangeant à la volée des « tu es monté comme un taureau », « tu ruisselles de sauce soja », « enfonce-moi ta cruzeta » et « porte-moi l’estocade », si bien que Julien ne put s’empêcher de rire. Il vérifia machinalement la source de la conversation et faillit s’étouffer. Elle provenait à la fois des micros intégrés au portable du Premier ministre et à la tablette numérique de la ministre déléguée à la culture. Quand aux lieux des ébats il ne faisait aucun doute à entendre certains commentaires haletants des deux protagonistes qu’ils se déroulaient sur le bureau du ministre de l’Intérieur. Bien sûr, tout ce petit monde faisait partie des personnes protégées de toute écoute, mais Julien et ses collègues avaient vite compris que les données des personnalités en vues sont celles qui sont les plus rentables à la revente. C’était énorme ! Lui qui, il y a quelques minutes encore, était frustré de ne pas pouvoir monnayer un rush aussi bizarre sentit monter en lui l’excitation à la perspective de devenir enfin riche.

Cet enregistrement, il ne le laisserait pas à YouListen. Il le proposerait à prix d’or à Closer ou Paris Match !

Publicités

Une réponse à “La conséquence inattendue

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s