Une invention intéressante

Seul, il l’était depuis longtemps. Tellement, qu’il avait cessé de compter. Sept, huit ans peut être… ou dix, déjà… mais quand ça fait si longtemps est-il important d’y mettre un chiffre ? Il était seul et au bout du compte c’est tout ce qui comptait, finalement. Pourquoi s’infliger un comptage ? Il s’était fait une raison et avait même trouvé toutes sortes d’avantages à cette situation, qui contribuaient à lui faire oublier qu’elle était bien plus subie que choisie. Une femme à ses côtés l’aurait obligé à s’apprêter davantage. Il aurait du investir dans un rasoir, des petits pulls en laine, et peut-être même un costume trois-pièces pour certaines occasions. Une femme aurait sans doute bruyamment boudé pendant qu’il s’adonnait à une de ses occupations favorites, le jeu vidéo, lui reprochant de ne pas assez lui accorder d’attention. Ses repas, quoique plus variés auraient peut-être été trop cuits et sans aucun doute trop végétariens. Il aurait dû aller, tous les dimanches, faire des courbettes à la belle-mère et il aurait à coup sûr buté plus souvent qu’à son tour sur la fameuse excuse du mal à la tête.

Et puis sa solitude n’était pas si morne que ça. Inventif comme il l’était, il avait su se bricoler de quoi assouvir un besoin essentiel. Le hasard l’avait mené à s’intéresser de près à l’aspirateur, et la curiosité l’avait poussé à l’améliorer et l’adapter à un usage très particulier, ce qu’il avait fait sans mal grâce à de solides connaissances en ingénierie. En s’informant sur l’histoire de cet appareil électroménager courant il avait pensé avec raison qu’un engin dont l’existence balbutiait il y a à peine cent ans et qui avait su, en si peu de temps, révolutionner la vie de la ménagère ne pouvait pas s’arrêter en si bon chemin. Grâce à lui cette machine devenue courante, après avoir révolutionné la vie de la femme, s’attèlerait désormais à bonifier celle de l’homme.

Son invention était aussi simple que brillante et maintenant qu’il l’avait mise au point il se demandait comment personne n’y avait songé plus tôt : la fusion d’un aspirateur et d’un vagin en silicone lambda trouvable facilement et à bas prix sur Amazon (Amazon étant une autre invention révolutionnaire, mais ça, c’est une autre histoire). Une fois le vagin « désossé », il suffisait d’introduire le silicone dans le tuyau de l’aspirateur et de mettre en marche pour avoir à sa disposition un vagin tout ce qui a de réaliste et toujours disponible. Par un prodige qu’il ne s’expliquait pas encore très bien, depuis qu’il avait inventé l’aspi-vagin, sa verge se dressait fièrement dès qu’il entendait le bruit d’un aspirateur, ce qui était bien gênant quand il allait visiter sa maman et qu’elle lui demandait de l’aider pour le ménage, mais qu’est-ce qu’un petit désagrément passager quand on a le bonheur au bout d’un tuyau, et peut-être une fortune à faire en brevetant cette invention sensationnelle ?

Oui, vraiment, il n’était pas malheureux d’être seul… la seule chose qu’il lui manquait, pourtant, et à laquelle il n’avait pas trouvé d’ersatz, c’était la tendresse… Bah, il devrait peut-être songer à adopter un chat !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s