Deux ans !

Enfin le soleil ! Comme s’il savait que cette semaine, les Carnets d’Augustine fêtent leurs deux ans et qu’il n’aurait voulu manquer ça pour rien au monde.

Deux ans d’histoires plus ou moins coquines, deux ans de n’importe quoi littéraire, deux ans de récits drôles, sociotragiques et/ou excitants, c’est impressionnant ! Surtout quand on sait que la toute première histoire ne doit son existence qu’à un coup de tête de l’auteur, qui ne s’imaginait vraiment pas continuer dans cette voie. Deux ans plus tard, le « tiens, puisque c’est comme ça, je vais écrire une petite histoire de cul, on verra bien », encouragé par un « c’est pas mal du tout » et un « tu veux pas en écrire une autre ? », s’est transformé en un blog à publication régulière avec, au compteur, plus d’une centaine d’histoires coquines dans lesquelles la société est passée au crible et où chaque personnage prend cher, de la servante de la belle au bois dormant au simple client de bar, en passant par l’homme politique lubrique et la voyageuse féministe. Par ailleurs, Augustine ne s’est pas arrêtée là, puisqu’elle a trouvé, dans ce sympathique défouloir, assez d’expérience et d’assurance pour écrire un roman, et en commencer un second.

Alors maintenant, quoi ? Et bien, tout comme il y a deux ans, c’est l’inconnu. L’avenir nous le dira. Ce qui est sûr, en revanche, c’est qu’ici, les publications vont continuer, tous les lundis matin. De l’imagination d’Augustine dépendra leur teneur. Tout est donc à craindre, pour votre plus grand divertissement !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s